Signature Convention AMF

La présence du CDOS de la Vienne au salon des Maires de la Vienne au palais des Congrès du Futuroscope, le 22 mars dernier, a permis de rencontrer de nombreux élus de collectivités ou olympisme et le sport santé ont été au cœur des discussion.

Ce salon organisé par l’Association des maires de la Vienne fut aussi l’occasion de signer une convention entre le CDOS de la Vienne représenté par Patrick Girard et l’AMF 86 représenté par son président Alain Pichon. Cet accord permet d’officialiser l’intime proximité existant entre le mouvement sportif et les communes. Les clubs, dont le fonctionnement est étayé par les communes, contribuent à créer du lien social, à éveiller au respect des règles, à permettre des contacts entre générations. Leur activité sert la vitalité des territoires. De leur côté, les communes, premiers investisseurs en bâtiments, en aménagements, en fonctionnement sont des interlocuteurs naturels du sport. Le protocole d’accord formalise donc le lien privilégié qui unit le club et sa ville et illustre le rôle sociétal du mouvement sportif.

L’objectif de cette convention est d’instituer une collaboration entre l’AMF 86 et le CDOS 86 sur les principaux enjeux actuels et futurs, du développement des pratiques physiques et sportives dans les communes de la Vienne.

Dans le cadre de la présente convention, les principaux axes pouvant faire l’objet d’une collaboration sont notamment :
• L’accès de tous aux différentes pratiques sportives par la diversification des publics et la cohabitation des pratiques.
• Le soutien aux projets sportifs concourant à la mixité des pratiquants, notamment sociale et générationnelle, et à l’accueil des sportifs handicapés.
• La réponse aux besoins spécifiques des jeunes, en développant le volet éducatif du sport et en encourageant des passerelles entre le sport scolaire et le sport encadré.
• Le concours à une meilleure hygiène de vie et une meilleure santé, des populations locales par l’encouragement à la pratique sportive et l’offre d’infrastructures.
• Le développement équilibré sur le territoire d’infrastructures sportives, répondant tant aux exigences coordonnées des disciplines encadrées qu’aux attentes des pratiques libres et de loisirs, et s’inscrivant dans une démarche de développement durable.
• L’élaboration de convention de mise à disposition des équipements favorisant une utilisation optimale des installations sportives communales et intercommunales dans un esprit de mutualisation et de diversification des pratiques.
A ce titre, l’élaboration de conventions d’usage favorisant une utilisation optimale des installations sportives communales au bénéfice du plus grand nombre ainsi que l’élaboration de conventions d’objectifs et de moyens sont souhaitables.
• Le développement des activités de pleine nature dans une démarche soucieuse de la protection de l’environnement.
• L’information sur l’intérêt de la licence sportive, qui, à la fois, permet de sécuriser la pratique sportive et peut servir d’instrument de mesure du développement sportif local.
• La sensibilisation aux besoins d’accompagnement des athlètes dans leur projet social et sportif.