Journée Femmes et Sport

Dimanche 07 avril, 20 personnes se sont réunies au gymnase universitaire C7 suite à une invitation du CDOS de la Vienne pour échanger et réfléchir autour de la question de la féminisation de la pratique sportive et de l’accès des femmes aux postes de dirigeantes.

Après une ouverture par Philippe Le Merrer, Vice-Président du CDOS, ce fut autour de Rima Cambray, Vice-Présidente du CROS Nouvelle-Aquitaine de présenter les résultats des grandes enquêtes nationales et régionales sur la place des femmes dans le sport.

Une fois le contexte établi, les participantes et participants ont pu travailler autour de trois grandes thématiques :
– Atelier 1 : Comment favoriser le pratique sportive féminine
– Atelier 2 : Facilité l’accès aux postes de dirigeantes
– Atelier 3 : Image sur le sport féminin (stéréotypes/ clichés médiatisation)

Cette journée fut riche en échange et c’est conclue par le match de Tennis de Table opposant le TTACC 86 au club de Joué les Tours.

Ci-dessous les synthèses des ateliers :

Synthèse atelier 1 : Comment favoriser le pratique sportive féminine ?
– Proposer des créneaux communs parents / enfants
– Mieux communiquer sur les sportives (newsletters / Médias / Journées portes ouvertes…)
– Offre d’une pratique multisports mixte
– Meilleure connaissance des clubs ( le club ce n’est pas que de la compétition)
– Créneaux sportifs adaptés correspondant aux horaires familiaux et professionnels
– Adapter la pédagogie et la formation des cadres

Synthèse atelier 2 : Comment faciliter l’accès aux postes de dirigeantes ?
– Former et accompagner en mixité
– Se mettre en conformité avec la loi
– Fiches missions pour rendre accessible les fonctions (vulgarisation)
– Cibler la communication – création d’un réseau
– Valoriser par le biais d’un trophée les dirigeantes qui s’engagent
– Développer encore les fonctions associatives via le milieu scolaire
– Binômes dans les comités départementaux

Synthèse atelier 3 : Comment changer l’image du sport féminin
– Lutter contre les stéréotypes (Sport masculin plus spectaculaire, la compétition c’est pour les hommes…)
– Encourager la communication mixte
– Adapter les tenues à la pratique
– Communication spécifique à travers des expositions, des newsletters et nouveaux médias
– Travailler en profondeur avec la presse locale pour une meilleure communication sur les féminines
– Mettre en valeur les filles autant que les garçons.