Le sport français compte toujours sur le désormais Premier ministre Jean Castex

Nommé Premier ministre par Emmanuel Macron en remplacement d’Édouard Philippe, Jean Castex a laissé de très bonnes impressions ces trois dernières années dans les hautes sphères du sport français. L’ex-« Monsieur JO » 2024, qui était aussi à la tête de l’Agence nationale du sport, a séduit dans ses fonctions. Et ceux qui l’ont côtoyé espèrent que le sport aura toujours une place importante dans son gouvernement.

Jean Castex a encore changé de costume. Nommé début avril au ministère de la Santé pour organiser le déconfinement d’une France durement touchée par la pandémie de coronavirus, le Gersois avait repris, sitôt sa mission terminée, son rôle de délégué interministériel aux Jeux olympiques et paralympiques (Dijop) début juin. Un retour éphémère car le voilà désormais Premier ministre. C’est lui qu’Emmanuel Macron a choisi, vendredi 3 juillet, pour succéder à Édouard Philippe.

Un « facilitateur » qui a fait l’unanimité

Homme venu de la droite, le nouveau chef du gouvernement œuvrait depuis presque trois ans dans les coulisses du sport français. C’est lui que le président de la République avait déjà désigné, mi-septembre 2017, pour le poste de Dijop, en charge de la coordination des ministères pour les JO de Paris 2024. Un rôle qui lui a valu le surnom de « Monsieur JO ». C’est aussi lui que la ministre des Sports, Roxana Maracineanu, avait nommé président de la nouvelle Agence nationale du sport (ANS) le 24 avril 2019.

Lire la suite sur www.rfi.fr

Source : www.rfi.fr